The Notorious B.I.G the legend


Christopher George Latore Wallace le à New York et mort assassiné le à Los Angeles, est un rappeur américain. En 2006, il est classé troisième MC de l’histoire par MTV.

Wallace est né et a grandi dans le quartier de Brooklyn, dans la ville de New York. À la publication de son premier album Ready to Die en 1994, il devient le pilier central du rap new-yorkais à une époque durant laquelle le Rap West Coast dominait la scène hip-hop. L’année suivante, Wallace mène ses amis d’enfance et son groupe protégé Junior M.A.F.I.A. dans les classements musicaux. Pendant l’enregistrement de son deuxième album, Wallace s’implique dans une rivalité entre rap East Coast et West Coast féroce.

Le 9 mars 1997, Wallace est assassiné lors d’un drive-by shooting à Los Angeles. Son double-album Life After Death, publié 16 jours plus tard, atteint la première place des classements américains, et est certifié disque de diamant par la RIAA en 2000, l’un des quelques albums hip-hop à détenir une telle certification. Deux autres albums sont également publiés après sa mort. Wallace compte plus de 17 millions d’exemplaires écoulés rien qu’aux États-Uni

Né au St. Mary’s Hospital le 21 mai 1972, Wallace est fils unique de Voletta Wallace, une professeure jamaïcaine, et de Selwyn George Latore, un politicien jamaïcain. Son père quitte le domicile familial lorsque Wallace est âgé de deux ans, et sa mère occupe à cette époque deux emplois pour subvenir à ses besoins. Wallace a grandi au 226 St. James Place à Clinton Hill, un quartier de l’arrondissement de Brooklyn, dans la ville deNew York. Élève à la Queen of All Saints Middle School, Wallace est le premier de sa classe et remporte plusieurs prix en anglais. Il est surnommé « Big » à l’âge de 10 ans car il était en surpoids. Il explique avoir commencé à vendre de la drogue à 12 ans. Sa mère, souvent absente à cause de son travail, l’apprendra une fois que Wallace aura atteint l’âge adulte.

À sa demande, Wallace est transféré de l’école catholique Bishop Loughlin Memorial High School à la George Westinghouse Career and Technical Education High School, où les futurs rappeurs DMX, Jay-Z et Busta Rhymes, étaient déjà. D’après sa mère, Wallace était un étudiant exemplaire, mais il a changé après son transfert dans ce nouvel établissement. À 17 ans, Wallace abandonne ses études et s’implique dans le crime. En 1989, il est appréhendé pour port d’arme illégal à Brooklyn, puis une nouvelle fois en 1990. Un an plus tard, Wallace est appréhendé en Caroline du Nord pour vente de crack. Il passera neuf mois en prison.

Wallace se lance dans le rap à son adolescence. Il divertit les passants dans la rue et est membre des petits groupes locaux The Old Gold Brothers et The Techniques. Libéré de prison, Wallace compose une démo sous le nom de Biggie Smalls, inspiré d’un personnage du film Let’s Do It Again de 1975, et en raison de sa stature ; il mesurait 1,91 m pour 140–170 kg selon plusieurs témoignages. La démo est composée par plaisir, sans intention sérieuse, mais elle est repérée par le disc jockey new-yorkais Mister Cee, collaborateur de Big Daddy Kane. En mars 1992, Wallace est ainsi listé dans la colonneUnsigned Hype (talent non signé) du magazine The Source, dédié aux rappeurs aspirants, et compose alors un autre titre. La démo est écoutée par l’A&R et producteur au label Uptown Records Sean Combs, qui s’arrange pour rencontrer Wallace. Il est immédiatement signé avec Uptown et participe au titre A Buncha Niggas de Heavy D & the Boyz (issu de l’album Blue Funk). Peu après la signature du contrat, Combs est renvoyé de Uptown et lance un nouveau label. Wallace signe au nouveau label de Combs, Bad Boy Records, en 1992.

Le 8 août 1993, la compagne de Wallace donne naissance à son premier enfant, T’yanna. Wallace se sépare quelque temps de sa compagne après la naissance de T’yanna. Il se remet à la vente de drogues pour subvenir aux besoins de sa fille. Après avoir appris cela, Combs force Wallace à démissionner. Plus tard la même année, Wallace se popularise encore plus grâce à un remix du single Real Love de Mary J. Blige, sous le nom de The Notorious B.I.G. Il continue à composer sous ce nom jusqu’à la fin de sa carrière, après avoir découvert que le nom de « Biggie Smalls » était déjà utilisé Real Love atteint la 7e place du Billboard et est suivi par un remix du titre What’s the 411? de Blidge. Il continue dans sa lancée avec des remixes pour Neneh Cherry (Buddy X) et Super Cat (Dolly My Baby, également en featuring avec Combs) en 1993. En avril 1993, son premier titre en solo, Party and Bullshit, apparait dans la bande originale du film Who’s the Man?. En juillet 1994, il participe aux côtés de LL Cool J et Busta Rhymes à un remix du titre Flava in Ya Ear de Craig Mack, qui atteint la 9eplace du Hot 100.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail