Snoop Doggy Dogg artiste légendaire


Snoop Dogg de vrai nom Calvin Cordozar Broadus Jr., est né le  à Long Beach au sud de Los Angeles, en Californie. Il est le second des trois fils nés de Beverly Broadus. Son père est Vernall Varnado, un vétéran de la guerre du Vietnam, chanteur et postier, souvent absent de la vie de Calvin. Les parents de Calvin le surnomment « Snoopy », à cause de sa ressemblance avec le célèbre chien, et parce qu’il aimait fourrer son nez partout et qu’en anglais cette expression se traduit par snooping around. Tout jeune, Calvin Broadus (le nom de sa mère) commence à chanter pour l’église baptiste Golgotha Trinity et à jouer du piano. En sixième, il commence à rapper. Il va au lycée Long Beach Polytechnic High School, puis est transféré au lycée Jordan High School; il est également accusé de trafic de cocaïne et condamné à une peine de six mois de prison à Wayside County Jail.

À l’école, il est « bon élève » et plutôt « discret », d’après ses professeurs. C’est au sein de l’équipe de basket du lycée qu’il semble le plus extraverti. Il obtiendra son diplôme de l’enseignement secondaire. Mais peu de temps après, il a fréquemment des ennuis avec la justice et se rapproche des Rollin’ 20’s Crips, le groupe local des Crips, un gang connu et surveillé par le FBI et la CIA. Pendant les trois années qui suivent, il est régulièrement emprisonné et trouve alors un sens à sa vie en se réfugiant dans la musique. Snoop Dogg commence des cassettes de rap « faites maison » avec son cousin Nate Dogg et son ami de lycée Warren G, demi-frère de Dr. Dre, le membre du sulfureux groupe de Compton, NWA. À eux trois, ils forment un groupe qu’ils baptisent d’abord Three The Hard Way puis 213, en référence au code téléphonique de Long Beach.

 

Succès avec Death Row (1992–1997)

Conseillé par Warren G, Dr. Dre commence à collaborer avec Snoop, d’abord sur la bande originale du film Deep Cover, puis sur le premier album solo de Dr. Dre, The Chronic, avec les autres membres de son premier groupe Tha Dogg Pound, notamment Daz Dillinger. Snoop participe à plusieurs chansons, notamment le légendaire Nuthin’ But a ‘G’ Thang, ce qui lui permet d’accéder à la notoriété dans le milieu du hip-hop. En août 1993, alors qu’il est en studio pour enregistrer son premier album Doggystyle, Snoop et son garde du corps, McKinley Lee, sont arrêtés à la suite du meurtre de Phillip Woldermarian, un membre d’un gang rival rencontré en 1989. Snoop plaide la légitime défense, soutenant que la victime le poursuivait. Défendu par Johnnie L. Cochran, il sera acquitté pour légitime défense et parce qu’il conduisait la voiture, tandis que Lee a tiré sur la victime. À la suite de cette affaire, Snoop Dogg restera empêtré dans les batailles légales autour du point de droit pendant trois années.

Après de nombreux reports de date, le premier album de Snoop, Doggystyle, est finalement publié le  au label Death Row Records. Il devient le premier album rap de l’histoire premier des classements musicaux, popularisant ainsi le rap West Coast et le G-funk. Malgré les quelques critiques qui décrivent l’album comme une copie de The Chronic, les accusations relatives au meurtre et à ses propos misogynes, l’album reste au sommet du palmarès pendant plusieurs mois grâce aux hits Who Am I (What’s My Name)?Ain’t No Fun et Gin and Juice. Pendant ce temps, les ventes de Doggystyleatteignent quatre millions d’exemplaires et est certifié disque de platine. About.com le classe 19e dans sa liste des meilleurs albums hip-hop/rap de tous les temps.

Au cours d’une tournée britannique en 1994, les journaux locaux ainsi qu’un député réclament que le gouvernement expulse le rappeur du pays. Snoop n’y prête pas attention et il s’inspire même de son procès à venir pour créer un court-métrage produit par Dre intitulé Murder Was the Case et une bande originale l’accompagnant.

Après le verdict de son procès, Snoop profite d’une période d’accalmie pour enregistrer son second album Tha Doggfather, qui paraît en novembre 1996. Le gangsta rap est alors en déclin, plombé par la mort de Tupac Shakur, les ventes en souffrent et n’atteignent que deux millions d’exemplaires, ce qui est décevant pour un artiste de renommée mondiale. Dr. Dre ayant quitté Death Row plus tôt dans l’année, Snoop coproduit donc cet album lui-même avec Daz Dillinger et DJ Pooh.

No Limit et succès continu (1998–2006)

Snoop Dogg sur scène à Hawaï en 2005.

Après une parenthèse à la suite de la disparition de son ami Tupac, il signe sur le label No Limit et revient en 1998 avec Da Game Is to Be Sold Not to Be Told puis No Limit Top Dogg. Son dernier album sur No Limit s’intitule Tha Last Meal, publié le . Il est suivi de la tournée Up in Smoke aux États-Unis avec notamment les rappeurs Dr. Dre, Eminem, Ice Cube, Xzibit et Nate Dogg. En 2001, il lance une autobiographie et commence à s’intéresser au cinéma ; il joue ainsi dans Training Day avec Denzel Washington, mais aussi dans Baby Boy et plus tard dans Starsky et Hutch. Snoop produit également un film pornographique intitulé Snoop Dogg’s Hustlaz Diary of a Pimp avec le magazine Hustler en 2001, où il combine hip-hop et pornographie, sorti le 3 décembre 2002, qui lui valut un AVN Award (oscar du porno américain) pour meilleure vente de l’année. Plusieurs autres films du genre suivront et finalement Snoop créera sa propre compagnie de production de films Snoopadelic Films en 2005.

En 2002, il annonce arrêter l’alcool et le cannabis. Plus tard dans l’année, il publie son album Paid tha Cost to Be da Bo$$ le 26 novembre, qui atteint la 12 e place du Billboard200. Il contient les tubes From da Chuuuch to da Palace et Beautiful, avec Pharrell Williams des Neptunes au refrain. Le 21 mai 2004, il collabore à nouveau avec Nate Dogg et Warren G pour leur groupe de rap 213 ; ils publient l’album The Hard Way, contenant le single Gangsta Luv, qui atteint la 4e position dans le classement Billboard 200. En 2004, Snoop signe sur le label Star Trak des Neptunes, ces derniers produisant plusieurs morceaux pour son album R&G (Rhythm & Gangsta): The Masterpiece. Le premier single, Drop It Like It’s Hot (avec Pharrell), devint son premier single à atteindre la première place des classements. Son troisième single est Signs (avec Justin Timberlake et Charlie Wilson), qui débute dans les classements britanniques en deuxième position.

Snoop et ses associés deviennent le centre d’une affaire de viol à la suite d’une apparition à l’émission du Jimmy Kimmel Live. La plaignante, Kylie Bell, déclare avoir été droguée et abusée sexuellement par Snoop et quatre autres individus. Snoop la poursuit alors en justice, alléguant qu’il avait payé 5 millions de dollars en échange du silence de Bell. Les deux plaintes sont plus tard abandonnées dans un règlement à l’amiable. Snoop Dogg annonce ensuite la publication de son prochain album, Tha Blue Carpet Treatment, et sa production par son vieil associé Dr. Dre, dissipant ainsi les rumeurs d’une brouille entre les deux compères ces derniers temps. En outre, Snoop sera présent sur le probable dernier album de Dre,

Le 26 avril 2006, Snoop Dogg et les membres de son entourage sont arrêtés à l’aéroport de Heathrow, à la suite d’une échauffourée qui blesse sept policiers après avoir été renvoyés de la première classe de British Airways. Snoop et ses amis ne peuvent voyager en première classe car, bien qu’une partie de l’entourage en ait le droit, d’autres membres devaient voyager en classe économique. Après que le groupe a été escorté dehors, ils vandalisent un magasin détaxé en jetant des bouteilles de whisky. Après une nuit en prison, Snoop Dogg et les autres hommes sont libérés le 27 avril, mais il ne peut toutefois pas honorer son concert prévu à Johannesburg le jour même.Et a participé à une musique de Big Time Rush: « boyfriend »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail