JO-2016: un réfugié syrien porte la flamme


Syrien, réfugié, handicapé de guerre, grand sportif : Ibrahim al-Hussein, 27 ans, a réalisé un rêve en portant mardi soir la flamme des jeux Olympiques de Rio dans un camp de migrants d’Athènes, et avec elle, bien des symboles.

Le jeune homme, vêtu du maillot officiel blanc à manches jaunes «Rio2016», a allumé sa torche sur celle du président du Comité olympique hellénique Spyros Kapralos, au milieu d’une joyeuse cohue de réfugiés et de medias dans le camp d’Eleonas, qui abrite 1.620 personnes dans une banlieue industrielle d’Athènes.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail